Falalalala de Emilie Chazerand

Si tu aimes lire et que tu cherches un roman rempli de 2ème degré, de situations tragi-comiques et absurdes enrobées d’une bonne dose d’émotion et de délire familial, tu vas adorer cette histoire.

Elle commence dans une salle de réunion, où Richard, 19 ans, vient pour parler de sa situation familiale qui le pompe… Il est le seul grand et le seul homme de la famille… sa mère/tante/grand-mère/cousines sont toutes naines et sa différence est de plus en plus lourde à supporter.

Extrait :
« – Je veux dire naines. Toute ma famille est achondroplase. Sauf moi.
Chacun hoche la tête, feignant de savoir ce que signifie ce achondromachin. L’idiot du groupe, aka Bertrand, tente un truc :
– Genre Mimie Mathy ?
Richard réprime une violente envie de soupirer. Et d’aller chercher la table en formica pour la balancer dans la tronche de ce crétin. Si les Tannenbaum touchaient un centime chaque fois qu’ils entendent « Mimie Mathy », ils pourraient faire la brasse coulée dans une piscine débordante de fric. »